Plantes pérennes

Sommaire :

  • Annuelles
  • Bisannuelles

Définitions :

Une plante vivace, ou plante pérenne, est une plante pouvant vivre plusieurs années. Elle subsiste l’hiver sous forme d’organes spécialisés souterrains protégés du froid et chargés en réserve (racines, bulbes, rhizomes). Il s’agit d’une plante pérenne et non ligneuse, c’est-à-dire une plante qui revient tous les ans et qui ne fait pas de bois, contrairement aux arbres et arbustes.

L’expression « plantes vivaces » est plus souvent utilisée par les jardiniers, pour désigner une plante herbacée qui résiste aux rigueurs de la mauvaise saison, qu’il s’agisse du gel de l’hiver ou de la sécheresse des étés caniculaires. En horticulture, cette expression s’oppose à « plante annuelle » ou « plante bisannuelle » ; cependant, de nombreuses plantes « annuelles » peuvent être vivaces sous certains climats ou dans leur milieu d’origine. Toutes les plantes ligneuses (arbres, arbustes, arbrisseaux) sont vivaces.

Les plantes vivaces peuvent conserver leur feuillage à la mauvaise saison, mais le plus souvent celui-ci se dessèche, la plante ne survivant que grâce à la souche restée dans le sol. Certaines plantes vivaces ne le sont que dans les conditions climatiques adaptées à leur habitat d’origine. Ainsi des plantes vivaces d’origine tropicale ne peuvent être cultivées en climat tempéré ou froid que comme des plantes annuelles, ou comme des plantes de serre ou d’orangerie, c’est-à-dire mises à l’abri pendant la saison froide.

Le terme « pérennes » ou « pérennant(e) » est plus souvent employé par les botanistes, pour désigner une plante vivant assez longtemps.

Le caractère vivace de ces plantes est le résultat de différentes « stratégies » biologiques, permettant aux bourgeons de survivre à la mauvaise saison. Ces stratégies ont été classées dans la classification de Raunkier en autant de types biologiques. L’organe de survie peut être un bulbe (cas des tulipes) ou un corme, un tubercule, des rhizomes (cas des géophytes), des bourgeons cachés dans le sol (cas des cryptophytes), etc. La plante vivace vit généralement plus de 2 ans.

Les plantes vivaces peuvent se planter tout au long de l’année, le seul bémol étant les périodes de gel. Il est préconisé de le faire plutôt début automne sur un terrain bien drainé.

© Wikipédia

Annuelles

Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu’à la production de graines, ne dure qu’une année.

Dans la classification de Raunkier, elles correspondent à la classe des thérophytes. Ces plantes passent l’hiver uniquement sous forme de graines.

En horticulture, les plantes annuelles sont généralement cultivées pour leurs fleurs (on parle souvent de fleurs annuelles). Elles sont appréciées pour leur capacité à fleurir rapidement un jardin pendant les saisons d’été et d’automne

© Wikipédia

Bisannuelles

Une plante bisannuelle est une plante qui accomplit son cycle de vie en deux années.

Description du cycle de vie :

La première année, la plante développe un appareil végétatif : racines, tiges et feuilles. Puis elle entre en dormance pendant les mois froids. Souvent, la tige reste courte et les feuilles sont proches du sol et forment une rosette. La plante survit généralement à la mauvaise saison par ses bourgeons situés au ras du sol. De nombreuses plantes bisannuelles ont besoin d’un traitement par le froid ou vernalisation avant de pouvoir fleurir. Au printemps/été suivant, la tige de la plante croît fortement, la plante monte en graine. Des fleurs, fruits et graines sont produits. Enfin la plante meurt.

Il y a beaucoup moins de plantes bisannuelles qu’il y a de plantes annuelles ou vivaces. Dans la classification de Raunkier, elles correspondent en partie à la classe des hémicryptophytes.

Sous des conditions de climat extrême, des plantes bisannuelles peuvent compléter leur cycle de vie sur une période courte (par exemple 3 ou 4 mois au lieu de deux ans). C’est commun chez les plantes qui ont été exposées à des basses températures ou qui ont été vernalisées avant d’être plantées. Ce comportement conduit à ce que, dans ces zones, de nombreuses plantes bisannuelles soient traitées comme des plantes annuelles. Chez certaines bisannuelles, la floraison peut aussi être induite, sans vernalisation, par la gibbérelline, une hormone végétale. Ceci est rarement fait commercialement.

Horticulture :

En horticulture, les plantes bisannuelles sont généralement cultivées pour leurs fleurs (on parle souvent de fleurs bisannuelles). Elles sont appréciées pour leur capacité à fleurir tôt en saison, en automne et hiver (pensées, pâquerettes, primevères, etc.). Dans le cas de plantes potagères (comme le persil) la culture est généralement menée comme s’il s’agissait de plantes annuelles, la culture n’étant poursuivie la deuxième année que dans le cas des porte-graines pour la production de semences.

© Wikipédia

Retourner à la base de données.