Notre référence : Musiques au Jardin

Le 21 juillet :

d393f2_95f485a86f3d450c945543defa3e2271~mv2_d_3307_4677_s_4_2Les Fous sans blanc

Un western spaghetti à l’ardéchoise ! Les Fous sans Blanc s’attaquent à la conquête de l’Ouest avec bonne humeur et joie de vivre ! Spectacle familial!

Le 22 juillet :

Moka

PDL_6617webMétissage d’influences originelles et universelles, africaines, jazz, blues, les compositions de Moka nous entrainent dans un voyage rythmé entre les rives, de l’Afrique à l’Occident, du jazz à la chanson, du slam à la ballade, portées par la voix chaude et inspirée de Karine Empana et les transes sonores de ses musiciens.

 

Karine Empana a abordé le chant par les negro spirituals, puis le jazz et la bossa nova au sein de différentes formations. Figure de la scène jazz lyonnaise, elle choisit avec Moka de créer son propre univers. Ses compositions inspirées de ses racines métissées franco-congolaises proposent un son world jazz qui s’enrichit de la rencontre avec des musiciens d’horizons pluriels.

Elle revendique la diversité de ses influences musicales et s’affranchit des barrières entre les styles.

Titulaire du DEM jazz du conservatoire de Valence et d’une maîtrise de musicologie, Julien Daniel étudie le jazz avec François Forestier, Bruno Feugère, Claude Tezza, Gilles Trial Patrice Foudon. Il a accompagné la chanteuse Anne Sila et apporte sa couleur harmonique à l’univers de Moka.

Guitariste, chanteur et contrebassiste, Nicolas Courtinot a suivi les cours de contrebasse classique de Richard Lasnet et a travaillé avec de nombreux musiciens dont la chanteuse Marie Joannon et le pianiste Jean-Baptiste Hadrot. A la basse comme à la contrebasse, son swing souligne avec subtilité le groove de Moka.

Matthieu Clara s’est forgé une personnalité musicale multiculturelle riche de ses voyages (Afrique, Cuba) et de ses rencontres (Karim Ziad, Nguyen Le, Emile Boza, Isel Rasua, Mario Canonge, Frank Nicolas, Jamal All Sak, Jean Luc Rimey Meille, Ernesto « El Gato » Gatel, Yuval Pick, Michel Lecoq).

Après un apprentissage en percussion africaine, Matthieu se plonge dans l’univers des musiques caribéennes et les percussions afro-cubaines à l’Institut Supérieur d’Arts de la Havane (Cuba) puis au Conservatoire Régional en Percussion Afro Cubaine à Lyon. Il intervient comme musicien accompagnateur au Centre Chorégraphique National de Rillieux et comme compositeur pour des courts métrages sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux.

Contact : Karine Empana tel : 06 59 70 43 17      mokajazz@gmail.com www.mokajazz.wix.com/mokajazz

 

Découverte du Lied et de la mélodie française (avec Debussy, Massenet, Poulenc, Cécile Chaminade, Wolf, Schubert et Mahler.)
Avec Marion Grange au chant et Ambroise de Rancourt au piano
Marion Grange

Marion Grange

Marion Grange

La soprano française Marion Grange est lauréate de plusieurs concours internationaux dont le Grand Prix Paul Derenne au Concours International de Mélodie Française de Toulouse 2013 (en duo avec Ambroise de Rancourt, prix du meilleur pianiste) et celui de Meilleure interprète au concours Armel Competition 2014, pour son interprétation du rôle de Susanna dans Figaro¿ de Christian Henking. Sur scène, on a pu l’apprécier à l’Opéra de Lausanne pour Die Erste Dame dans Die Zauberflöte, Hänsel und Gretel (rôle de l’homme à la rosée et l’homme au sable), au Grand Théâtre de Genève (Le devin du village de Rousseau), Ernestine et Catherine dans Pomme d’Api et Monsieur Chou Fleuri restera chez lui d’Offenbach avec l’Opéra de chambre de Genève, à l’Opéra de Toulon (Echo dans Ariadne auf Naxos, mise en scène de Mireille Larroche), ou encore à l’opéra de Bienne dans le rôle d’Isolier dans Le comte Ory de Rossini et Susanne dans Figaro de christian Henking, ou celui de Sylvabelle (L’Auberge du Cheval Blanc) et le rôle de Fulvie dans le Gladiateur de Debussy. En tant que concertiste, elle est régulièrement invitée par Michel Corboz, Celso Antunes (Orchestre Symphonique de Sao Paulo), Michel Piquemal, Jérome Pillement. Parmi ses engagements 2016 : Frasquita dans Carmen sous la direction de Laurent Pillot, Sofia dans Il signor Bruschino de Rossini avec l’opéra de chambre de Genève, Sophie Scholl (rôle titre) dans Die weiße Rose de Hans Zimmermann à l’opéra de Bienne.

Ambroise de Rancourt :

Ambroise de Rancourt

Ambroise de Rancourt

Ambroise de Rancourt est né à Paris en 1987. Après l’obtention de son DEM de piano au Conservatoire de Boulogne et d’une 1ère médaille à l’unanimité au Concours international de piano de Brest, il est admis en 2009 dans la classe de Marc Pantillon à la HEM de Genève, site de Neuchâtel, où il a obtenu en juin son Bachelor de piano. Il étudie depuis cette année en 2e Cycle supérieur (Master) au Conservatoire de Paris (CNSM) dans la classe de Michel Beroff, et se consacre à la préparation de différents concours internationaux.

L’année dernière, il a eu le privilège de se produire en direct à la Radio suisse-romande (dans l’émission  »Le Kiosque à musique »), ainsi qu’au festival  »Piano à Saint-Ursanne (Suisse). En 2013, il a déjà eu l’occasion de jouer, en récital ou musique de chambre, au Temple du Bas (Neuchâtel), au Théâtre de l’Athénée (Genève) et à l’auditorium de Brest. Il bénéficie régulièrement des conseils de pédagogues tels que Romano Pallottini ou Elisabeth Leonskaja.

Le 23 juillet :

La Compagnie ARTÉMIS présente
LE DÉFUNT

une comédie en 1 acte (25 mn) de René de Obaldia avec :
Elisabeth ARRIGHI (Mme de Crampon)
et Véronique ESTEL (Julie)

C’est l’histoire d’une (plus ou moins) jeune veuve pas si éplorée que ça et d’une Madame de Crampon pas si coincée que ça… Ah ce cher Victor !
Deux femmes… Deux personnages ? Deux comédiennes ? Le théâtre dans le théâtre

L’oeuvre d’Obaldia, auteur à l’imagination débridée, est empreinte de fantaisie et de poésie. Il invente des situations inhabituelles et des personnages cocasses, ce qui ne l‘empêche pas de traiter des sujets modernes.

 

Quatuor violon, alto, violoncelle et piano de Mozart
avec Clara Saussac

Clara Saussac

Clara Saussac

Née en 1991, Clara Saussac commence le piano à 6 ans. En 2006 elle intègre les classes à horaires aménagés du CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Nicolas Mallarte.

En 2010 elle intègre le Cycle Spécialisé au CRR de Paris ou elle travaille avec avec Carine Zarifian en piano et suit un cursus complet (écriture avec Jean Michel Bardez, musique de chambre et accompagnement). En 2013 elle obtient son Prix mention très bien à l’unanimité.

Actuellement Clara poursuit ses études à la HEM Genève dans la classe de Gottlieb Wallish.
Elle est amenée à se produire en concert dans diverses formations (piano solo, trio, quintette…) notamment à Paris au Grand Palais, au musée Carnavalet , en jeune talent au festival international des Arts de St Agreve (2008 et 2012).

Depuis 2010 avec l’association «les Palets», Clara et les musiciens partenaires du projet venant de différents conservatoires, donnent régulièrement des concerts principalement en Ardèche, mais aussi en région parisienne, dans les Vosges et en Corse…

Lors de Master classes elle bénéficie des précieux conseils de Laurent Boukobza, Hortense Cartier Bresson, Abdel Rahman El Bacha, Philippe Entremont et Svetlana Navassardyan.

Avec Ellina Katchaturyan :

Ellina

Ellina

Ellina est née à Ashgabat en 1983 dans une famille d’architectes. Elle commence le violon à l’age de 6 ans. En 1995 la famille déménage en Russie, Ellina étudie à l’école centrale de Moscou et choisit de continuer avec l’alto. Elle finit ses études au concervatoire Tchaikovsky de Moscou en 2007.
Très attirée par la culture hongroise, Ellina poursuit ses études en 2009 à la Ferenc Liszt Academy à Budapest où elle rencontre et joue avec de merveilleux musiciens dont Gabor Takacs qui lui suggère de venir en Suisse.

Ellina est diplomée en Master de Concert d’interprétation et en Master soliste de la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe d’Ori Kam. Elle participe régulièrement à des Masters classes en solo ou musique de chambre par exemple: Prussia Cove en Angleterre, Mozarteum à Salbourg et avec les quatuors Aviv, Tokyo, Jerusalem et Bartok.

Avec Laura Sanchez Batalla :

Laura Sanchez Batalla

Laura Sanchez Batalla

Laura Sanchez Batalla commence ses études musicales à l’âge de 8 ans au conservatoire de Cáceres, sa ville natale. Elle intègre ensuite le conservatoire supérieur de musique de Cordoue en 2004 et y obtient son Bachelor chez Alvaro Campos et Francisco Herrador. Après un post grade à Barcelone avec Peter Thiemann, elle rentre à l’HEM de Génève en Master d’interprétation dans la classe de Denis Severin et l’obtient avec succès en 2013.

Durant ses études, Laura joue en tant que stagiaire avec l’Orchestre Symphonique d’Extremadura pendant 3 ans. Elle fut également membre permanent des orchestres des jeunes telles que cela de Catalunya ou Castellón, et premier violoncelle solo à l’orchestre des jeunes d’Extremadura. Elle remporte également le premier prix du cinquième concours des jeunes musiciens d’Extremadura en 2003. Elle reçoit par ailleurs l’enseignement de professeurs tels que Lluis Claret, Damian Martinez, Johannes Goritzsky, Daniel Grosgurin et María de Macedos.

Actuellement, Laura est en première année de Master pédagogique chez Denis Severin, et participe à de nombreux projets de musique de chambre et d’orchestre en Suisse : elle joue avec l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel, la Capella dei Giovanni de Basel, et fonde avec des collègues le trio Cerberus et le quatuor Neuburg.

Avec Marco Thèves :

Marco Thèves

Marco Thèves

Marco Thèves débute la musique à l’âge de 7ans. Il se forme au Conservatoire de Rueil- Malmaison dans la classe de Guy Comentale ainsi qu’auprès de Florence Binder, de Catherine Jacquet ou bien d’Ami Flammer. Il obtient durant ses études un 1er Prix à l’Unanimité de Musique de Chambre, un 1er Prix de Violon à l’Unanimité, ainsi que deux Prix de Perfectionnement.
Il continue à se former entre 2006 et 2008 au sein du Cnr de Paris avec Luc Héry avant de partir suivre une année d’enseignement dans la classe de Christine Busch, professeur à la Musikhochschule de Stuttgart en 2009.
Passionné par l’Orchestre, il joue au sein de multiples formations : Orchestre Colonne, Orchestre Les Siècles, Orchestre Prométhée et l’Opéra-studio de Genève, l’ensemble Du Bout Des Doigts en tant que Violon Solo pour des festivals d’opéras en compagnie de chanteurs de l’Opéra de Paris et du Choeur de Radio France… Ces concerts lui ont permis de jouer et d’enregistrer dans les plus belles salles en France et à l’étranger ( Salle Pleyel, Radio France, Cité de la Musique, la Salle Gaveau, Cathédrale de Chartres, Vézelay…).
Il forme en 2011 le Trio Gangwolf avec Gilles Nicolas au piano et Julien Hervé au violoncelle. Portant le nom de l’association éponyme créée en 2010, ils sont régulièrement appelés à se produire dans toute la France (Paris, St-Germain-en-Laye, Festival en Vallée de Chevreuse, Festival Notes d’Écumes à Port Leucate…). Il pratique l’enseignement depuis 2008 au sein des conservatoires de Saint-Ouen et Colombes.

Retourner aux dernières références