Poireau

Famille : Alliacées

Nom latin : Allium ampeloprasum var. porrum

Usage principal : consommation

Caractères botaniques :

Type : vivace potagère.

Hauteur : jusqu’à 1m20

Fleurs : hampe florale apparaissant la deuxième année, atteignant 1 m à 1m 20, surmontée d’une inflorescence globuleuse formée de petites fleurs verdâtres ou roses.

Feuilles : simples, engainantes, vertes et étalées en éventail au sommet. La base des feuilles emboîtées forme une pseudo-tige appelée « fût », dont la partie enterrée est blanche et la plus appréciée.

Graines : noires proches de celles de l’oignon mais plus petites et plus ridées.

Ethnobotanique :

Des archéologues ont retrouvé des restes de poireaux dans des tombeaux égyptiens datant de 1550 av JC. Leur aspect était cependant très différent. Car leurs feuilles étaient très longues et fines.

Les Romains cultivaient un poireau vivace dont ils coupaient régulièrement les feuilles pour la consommation. Elles se renouvelaient ainsi après avoir été coupées. C’est le poireau vivace ou perpétuel que l’on trouve encore aujourd’hui.

Caractères culturaux :

Ecologie : sol frais, profond et riche en humus.

Culture : la levée s’effectue entre 8 et 15 jours.

On pratique le buttage pour augmenter la longueur de la partie blanche. Les poireaux peuvent se conserver en terre, ou en jauge abritée pour pouvoir les récolter par grands froids.

Récolte : 5 à 7 mois après la plantation.

Maladies et parasites :

la teigne ou ver du poireau ; la mouche de l’oignon ; le mildiou du poireau ; la graisse du poireau ; la rouille du poireau.

Conservation et durée germinative des graines : la durée germinative est de 2 ans.

Sources :

Guide Clause, Traité des travaux du jardinage, 1965, Brétigny sur Orge.

Desirée Bois, Les plantes alimentaires chez tous les peuples et à travers les âges, 1927, Paris.

Dominique Guillet, Les semences de kokopelli, 6ème édition, 2006.

 

  • © Balseli
  • Agence Chapa