Osier des vanniers

Famille : Salicaceae

Nom latin : Salix vinimalis L.

Caractères botaniques :

Le saule compte plus de 30 espèces d’arbres et d’arbrisseaux en France, auxquels s’ajoutent d’innombrables hybrides, 70 espèces en Europe et environ 350 dans le monde, pour la plupart répartis dans les zones fraîches et humides des régions tempérées ou froides de l’hémisphère nord.

C’est parmi eux qu’on trouve le plus petit arbre du monde (2 cm de haut) alors que d’autres dépassent aisément 20 mètres.

Le saule est caractérisé par des bourgeons duveteux, des feuilles caduques, simples, lancéolées ou ovales, des fleurs en chatons dressés. Les fleurs mâles et femelles se trouvent sur des sujets distincts. Ce sont des plantes qui s’hybrident très facilement et rendent la tâche difficile aux botanistes pour les identifier et les répertorier.

Caractères culturaux :

Les saules préférent les sols légers, frais à humides, légèrement acides à neutres. Il leur faut aussi beaucoup de lumière.

Usages :

Arbres ornementaux. Certaines espèces sont cultivées pour la production de jets d’osier utilisés dans la vannerie. Le bois servait à la construction des corvettes à marche rapide, des battes de cricket. Coupé en lanières très minces, on en fait des chapeaux. Les rameaux servent à fabriquer les paniers. Dans certains pays, les feuilles sont employées pour la nourriture du bétail (Suède, Norvège) ; l’écorce était séchée au four, puis moulue et mêlée à la farine d’avoine, les années où les aliments sont rares. Boisement des lieux humides, bords des eaux. Taille en têtard permettant d’obtenir des perches.

Usages médicinaux :

Les feuilles de plusieurs espèces contiennent de la salicine, principal composé de l’Aspirine. Sédatif, fébrifuge.

 

  • © http://www.jardindupicvert.com
  • Agence Chapa