Orpin rouge

Famille : Crassulacées

Nom latin : Sedum moranense

Caractères botaniques :

L’orpin rouge forme un massif dense de fines branches dressées et très ramifiées. La plante peut atteindre 15 à 20 cm de hauteur, et s’étale lentement. Les tiges portent de minuscules feuilles, de 4 à 6 millimètres, sans pétioles, épaisses, presque cylindriques et pointues, et très serrées sur la tige. Les tiges s’allongent et s’affaissent mais les 10 à 15 cm en croissance restent bien dressés, les nouvelles feuilles se développant souvent dans un motif en spirale. De près, chaque bout de branche semble être un minuscule sapin. En haut des tiges, sont produites de courtes hampes florales de quelques fleurs en forme d’étoile, nacrées, de 6 mm de large, ponctuées par les anthères noires. Bien que petites, ces fleurs tranchent admirablement sur le feuillage vert sombre ou rougissant. La sous-espèce Sedum moranense ssp grandiflorum a des fleurs deux fois plus grandes que l’espèce type.

Les tiges vieillissantes se dénudent de leur feuille, accentuant ainsi la ressemblance de Sedum moranense avec les bruyères. Les feuilles persistantes prennent une remarquable couleur rouge cerise avec le froid ou parfois s’il fait sec.

Caractères culturaux :

L’orpin rouge pousse dans un sol graveleux à forte tendance minérale. Il demande un drainage important, ce qui lui permet d’être très rustique et de supporter l’humidité hivernale. Sedum moranense est relativement indiffèrent au ph du sol. L’exposition doit être d’ensoleillé à mi-ombre, le soleil permet une meilleur mise en valeur de la coloration rouge due le froid.

Sedum moranense ne craint pas l’humidité tant que le sol est suffisamment drainant.

Sedum moranense est installé au jardin du printemps, après les gelée jusqu’en fin d’été. Lors de la plantation, en pleine terre, il peut être intéressant de marcotter les plus longues tiges : l’enracinement dans le nouveau milieu n’en sera que plus efficace, et le sedum rouge s’étalera plus rapidement. La floraison est induite par le froid de l’hiver.

Le développement de Sedum moranense peut être boosté par un unique apport d’engrais dans l’année au printemps ; cet engrais doit être pauvre en azote. Trop d’engrais, ou de matière organique rend la plante moins jolie et plus fragile.

Multiplier le sedum rouge

Le bouturage est facile, et peut être fait directement en pleine terre de mai à aout : les sections de tige longues s de 5 à 10 cm sont débarrassées de leur feuilles du bas et enterrées, presque allongées directement dans un sol sec et graveleux, seul une extrémité feuillée dépasse de terre. Les boutures ne sont arrosées que 3 à 5 jours plus tard, lorsque les coupes et plaies ont séché. L’enracinement se développe en 2 semaines environs.

 

  • © http://www.aujardin.info
  • Agence Chapa