Muguet

Famille : Liliaceae

Nom latin : Convallaria majalis L.

Caractères botaniques :

Le muguet est une plante vivace, qui se multiplie dans les sous-bois essentiellement grâce à son rhizome traçant, appelé « griffe » (portion de rhizome pourvue d’un grand nombre de racines et qui porte un bourgeon vivant)17. Chaque brin de muguet (ou hampe) est entouré de deux feuilles. Les fleurs sont toutes disposées du même côté de la hampe. En automne, le muguet donne des fruits sous la forme de petites baies rouges qui sont un puissant bouillon d’onze heures.

Avant floraison, le muguet de mai peut être confondu avec l’ail des ours, ce qui présente un danger pour les amateurs de ce dernier. La distinction peut facilement se faire grâce à l’odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l’ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, plus coriaces chez le muguet.

Caractères culturaux :

On le trouve en sol souvent calcaire : dans les bois, les haies ainsi que dans les pâturages de montagne (jusqu’à 2 000 m). Elle est cultivée ou subspontanée dans les jardins humides et ombragés où elle forme souvent un tapis lâche.

On le trouve à peu près partout en France, à l’exception des régions méditerranéennes. On le trouve à travers tout l’hémisphère Nord dans les régions tempérées fraîches en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

Cette plante nécessite une température moyenne d’été supérieure à 10 °C, ce qui la rend adaptée même aux régions fraîches du nord de l’Europe. Elle a cependant besoin de la lumière, faute de quoi elle ne fleurit pas18.

La floraison a lieu entre avril et juillet. L’idéal symbolique voudrait que la fleur fleurisse pour le 1er mai mais il n’est que rarement exaucé. Il arrive même que la plante soit fanée à cette date. En Amérique du Nord, la floraison est rare avant la mi-mai.

Usages médicinaux :

Le muguet est tonicardiaque et diurétique. La présence d’hétérosides cardiotoniques, entre autres de la convallatoxine, de la convallamarine et la convallarine, le rend toxique. L’effet est de ralentir le rythme cardiaque et d’augmenter la pression artérielle ; en outre, il a une action diurétique par irritation de l’épithélium rénal. Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Comme beaucoup d’autres plantes toxiques, à dose adéquate, elle a des propriétés pharmacologiques, et a été utilisée dans le traitement de maladies cardiaques particulières. Son usage domestique est à proscrire du fait de son inintérêt et du danger mortel qu’il ferait courir. La convallatoxine a une action proche de celles de la digitaline et de l’ouabaïne, pour avoir une idée de la réelle toxicité.

L’ingestion provoque des troubles digestifs constitués d’irritation de la bouche, de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements, de diarrhées. Ensuite surviennent les troubles du rythme cardiaque accompagnés d’une accélération de la respiration. La mort est provoquée par arrêt cardiaque.

Usages en parfumerie :

C’est en parfumerie que le muguet est surtout connu, même s’il y est rarement utilisé sous sa forme naturelle. Dès le XVIe siècle, le muguet était un parfum apprécié, notamment des hommes, puisque le terme « muguet » a servi à désigner jusqu’au XIXe siècle un jeune homme élégant. Aujourd’hui on l’utilise dans les parfums féminins comme note de cœur, mais sous forme synthétique, le terpinéol (ou terpinol) étant un excellent succédané.

Le muguet, en soliflore, a fait la célébrité du parfum Diorissimo, créé en 1956 par Edmond Roudnitska.

Le muguet est souvent utilisé comme parfum de savon.

 

  • © Wikipédia
  • Agence Chapa