Indigotier

Famille : Fabaceae

Nom latin : Indigofera tinctoria L

Caractères botaniques :

Type : Arbuste à feuillage caduque, port étalé

Hauteur : Peut atteindre 3 m

Floraison : de juin à septembre

Fleurs : Fleurs roses en grappes.

Feuilles : Feuilles de 6 à 10 cm de long, pennées, gris vert, composées de vingt et une folioles ovales.

Caractères culturaux :

Ecologie : Originaire d’Asie

Culture : Rustique en pleine terre sans protection particulière sur sol bien drainé pour éviter l’humidité pendant la saison hivernale.

Usages médicinaux :

Les feuilles et les racines sont utilisées dans la médecine traditionnelle de plusieurs pays.

En Inde, les feuilles séchées d’Indigofera tinctoria connues sous le nom de nili en hindi, sont utilisées dans les médecines traditionnelles ayurvédique, siddha et yunâni. Traditionnellement utilisée pour la constipation, les affections du foie, les palpitations et la goutte. La pharmacopée ayurvédique recommande l’usage de toute la plante séchée dans les phobies, les hallucinations et les perturbations mentales. Il a été montré que les extraits de feuilles accroissaient la concentration en neurotransmetteurs dans le cerveau de rats après induction de crises d’épilepsies.

En Europe, il est signalé au Ier siècle, par le grec Dioscoride qui indique qu’il est doucement astringent, purgatif et traite les inflammations et les œdèmes (Materia medica, livre 5, 107).

Indigofera tinctoria n’est pas indigène en Chine car la plante tinctoriale à indigo, indigène, est la renouée des teinturiers Persicaria tinctoria. Venu d’Inde, le vrai indigo, Indigofera tinctoria, est arrivé en Chine à l’époque des Tang (618, 907). Il fut ensuite cultivé dans les provinces du sud. On l’utilise pour « rafraîchir détoxifiern 2 » et comme antipyrétique et dépuratif. La substance médicinale traditionnelle qing dai, est faite avec Polygonum tinctorium, en poudre ou pilule. Elle est indiquée pour les convulsions infantiles, la parotidite et l’epistaxis.

En Afrique du Sud, la racine broyée sert d’antalgique contre les rages de dents. On lui prêtait aussi des vertus émétiques.

En tant que Fabacée (Légumineuse), elle est aussi cultivée pour l’amélioration des sols. Ces plantes ont la faculté de s’associer à des bactéries du sol (comme Rhizobium leguminosafum) pour transformer l’azote atmosphérique en une forme assimilable par la plante.

Usages tinctoriaux :

En raison de sa couleur attrayante, l’indigo a tenu une place importante dans de nombreuses civilisations. Actuellement encore, l’indigo reste la teinture végétale la plus importante en Afrique occidentale où il est extrait de la liane à indigo, Philenoptera cyanescens ou P. laxiflorus.

 

  • © Wikipédia
  • Agence Chapa