Giroflée jaune

Famille : Brassicacées

Nom latin : Erysimum cheiri L.

Caractères botaniques :

La giroflée jaune, Erysimum cheiri appartient à la famille des Brassicacées, celle des choux, (anciennement crucifères) et porte les fleurs à 4 pétales, caractéristiques de cette famille. C’est une plante dite vivace à vie brève, que l’on considère souvent comme bisannuelle, lorsqu’on la cultive au jardin.

La plante peut atteindre 60 cm de haut, elle porte des branches ramifiée qui se lignifient (forment du bois). Les feuilles alternes sont en forme de glaive, plus ou moins feutrées de blanc, elles ont une couleur qui va du vert sombre au gris bleuté. La couleur des fleurs est elle-même variable, jaune pur, orange, bronze, ou bicolore. Les variétés horticoles ont amené d’autres couleurs intéressantes comme le rouge écarlate ou le rose soutenu (var. ‘Covent Garden’). Quatre pétales larges forment une fleur plate et odorante de 3 à 6 cm de large, les fleurs apparaissent au sommet de chaque tige, tôt au printemps, attirant les insectes pollinisateurs. La plante possède une racine pivotante, et globalement son système racinaire est peu développé par rapport au volume de la plante.

Caractères culturaux :

La Giroflée jaune, Erysimum cheiri est une plante répandue naturellement de l’Europe jusqu’en Asie centrale. On la rencontre au fil de nos promenades, sur des friches rocailleuses ou s’accrochant à un vieux mur, capable de produire une belle plante avec si peu de racines ! Pour nos jardins, de nombreuses variétés aux coloris chaleureux et avec de plus grosses fleurs sont à notre disposition.

Usages :

La giroflée fleurit très tôt au printemps, ce qui attire les abeilles et facilite ainsi la pollinisation des arbres fruitiers comme le pommier.

Des variétés à fleurs orange, rouges ou violettes, souvent panachées de jaune sont communément cultivées dans les jardins pour l’ornement.

L’essence de giroflée est extraite des fleurs pour la parfumerie.

 

  • © Wikipédia
  • © http://www.aujardin.info
  • Agence Chapa