Chélidoine

Famille : Papaveraceae

Nom latin : Chelidonium majus

Caractères botaniques :

Type : Plante vivace.Toute la plante est velue et laisse s’écouler un latex jaune à la cassure.

Hauteur : de 30 à 50cm

Floraison : Avril à septembre.

Fleurs : Fleurs à 4 pétales jaunes.

Fruit : Silique

Feuilles : Feuilles divisées rappelant celles du chêne.

Particularités : Toute la plante est velue et laisse s’écouler un latex jaune à la cassure.

Caractères culturaux :

Ecologie : Plante très commune en France jusqu’à 1600m d’altitude. La chélidoine affectionne les terrains en friches, les décombres, les vieux murs, sur des sols en général assez riches à pH basique à neutre.

Culture : Culture facile sur tous types de sols en exposition ensoleillée à mi-ombragée. A planter de préférence au pied des murs sur sols légers.

Multiplication : Facile par semis au printemps ou en automne. La transplantation des touffes en racines nues est possible mais délicate.

Usages culinaires :

Utilisations :

Externe

Latex frais sur les verrues et les cors, appliqué trois fois par jour jusqu’à disparition. L’hiver la plante est nettement moins active.

Formes employées : latex glycériné (voir recette)

Autrefois utilisée contre les lithiases biliaires et l’insuffisance hépatique la chélidoine n’est plus employée aujourd’hui en raison de sa toxicité.

Usages médicinaux :

Parties récoltées : Latex des tiges et des feuilles

Propriétés : Spasmolytique, cholérétique, antivirale, antimitotique, caustique, ophtalmique

Précautions et règles d’utilisation : Plantes toxique. Le latex est irritant, notamment pour les yeux.

Recettes : Suc de chélidoine glycériné

Prendre une chélidoine fraîche, l’asperger d’eau et la presser ( ou la passer ou mortier ou au mixeur)

Récupérer le liquide

Le mélanger avec une quantité égale de glycérine

Placer au réfrigérateur. Se conserve une à deux semaines

A employer comme le suc frais.

 

  • © Balseli
  • Agence Chapa