Céleri rave

Famille : Apiacées

Nom latin : Apium graveolens L. rapaceum

Caractères botaniques :

Fleurs : ombelle composée, fleur généralement hermaphrodite. Ombelle composée d’ombellules. La fleur possède5 étamines et 2 styles. Pollinisation croisée grâce aux insectes ou autofécondation en raison de la succession des ombelles sur une même plante.

Fruit : diakène.

Graines : deux graines par fleur. Semences très petites.

Ethnobotanique :

Le type sauvage est l’ache odorante. Le céleri rave s’éloigne particulièrement de ce type sauvage originel. Le feuillage ne s’est pas modifié, il est resté presque aussi inutilisable que celui de l’ache des marais. La culture et la sélection répétées à travers les âges, la base de la tige et la partie supérieure de la racine se sont développées pour former une masse tubéreuse charnue, de grosseur variable, et de forme plus ou moins régulière, selon les variétés.

C’est en Italie au XVIe siècle qu’on trouve les premières traces de cette variété de céleris. Aujourd’hui, il est surtout apprécié en Allemagne, au Pays-Bas, en Belgique et en France.

Caractères culturaux :

Ecologie : terrain très fertile.

Culture : de 8 à 10 semaines avant les premières gelées.

Cultures associées : le céleri peut être cultivé avec les haricots nains. Il peut être cultivé avec le chou fleur car ils se protègent mutuellement contre certains micro-organismes.

Multiplication : le céleri peut être cultivé avec les haricots nains. Il voisine également volontiers avec le chou fleur car ils se protègent mutuellement contre certains micro-organismes.

Sources :

Desirée Bois, Les plantes alimentaires chez tous les peuples et à travers les ages, 1927, Paris.

Variétés :

Alba

Balder

Bergers Weiss kugel

Blanc globe

Boule de marbre

Correcta

De Gennivilliers

Diamond

Fameux de zwijndrecht

Géant de Prague

Géant maraîcher

Hongrois monostorpal

Monarche 2005

Regent type monarch

 

  • © Balseli
  • Agence Chapa