Alchemille des Alpes

Famille : Rosacées

Nom latin : Alchemilla gpe alpina

Caractères botaniques :

Type : Plante vivace à souche épaisse, ligneuse, émettant des stolons.

Hauteur : de 10 à 30 cm

Floraison : de juin à août.

Fleurs : Fleurs petites, vertes, nombreuses à court pédicelle, réunies en glomérules serrés. Calice à divisions plus étroites et plus courtes que les sépales.

Feuilles : Feuilles basales soyeuses – argentées au-dessous, brillantes et glabres au-dessus ; limbe divisé en 5 à 7 lobes, lancéolées, dentées au sommet, stipules réduites semblables à des écailles.
Feuilles radicales longuement pétiolées, les caulinaires faiblement pétiolées ou sessiles.

Tiges : Tige soyeuse, pubescente, dépassant peu les feuilles basales.

Caractères culturaux :

Ecologie : Pelouses rases, landes sommitales, bois clairs, jusqu’à 2600m.

Usages médicinaux :

Parties récoltées : Feuille, plante entière.

Propriétés : Astringent, cicatrisant, anti-inflammatoire, décongestionnant, progestérone-like, tonique veineux.

Utilisations :

Interne

Circulatoire : jambes lourdes, varices, surtout chez la femme.

Cutanéo-muqueux : acné lié aux règles.

Digestif : diarrhées, entérites.

Génital: aménorrhées, règles douloureuses ou trop abondantes, leucorrhées, mycoses récidivantes, préparation de l’accouchement (15 derniers jours de la grossesse uniquement), récupération de l’accouchement, troubles de la ménopause.

Externe

Cutané : brûlures, dermatoses, démangeaisons, plaies, saignements (infusion ou crème).

Génital: suite d’accouchement, injection vaginale avec de la mauve, prurit vulvaire (infusion).

Respiratoire : gargarisme contre les maux de gorge (infusion).

Précautions et règles d’utilisation : L’alchémille s’emploie en interne chez la femme enceinte les 15 derniers jours de la grossesse uniquement. Pas d’utilisation prolongée en raison de l’activité hormonale.

Recettes : Tisane pour préparer l’accouchement pour 100 g

Alchémille (feuille) 40 g

Framboisier (feuille) 40 g

Ortie (feuille) 20 g

A prendre à la dose de 2 cuillerées à soupe de plantes infusées par jour, 2 semaines avant la date supposée de l’accouchement.

 

  • © Balseli
  • Agence Chapa