Aigremoine

Famille : Rosacées

Nom latin : Agrimonia eupatoria L.

Caractères botaniques :

La tige est velue, rougeâtre, non ramifiée et porte une rosette basale de feuilles composées de 3-6 paires de folioles principales entre lesquelles s’intercalent des paires de folioles plus petites. La tige était utilisée pour ses propriétés tinctoriales (teinture jaune d’assez bonne qualité).

Les fleurs sont jaunes assemblées en grappes terminales s’élevant jusqu’à 80 cm du sol.

Les fruits sont des akènes, marqués de sillons. Ils possèdent des poils crochus à leur sommet et se détachent facilement, ce qui facilite leur dissémination par les animaux ou les êtres humains.

Usages médicinaux :

Partie utilisée : sommité fleurie

Composants chimiques : tanins condensés, terpènes, flavonoïdes, phytostérine, eupatorine, vitamines K et P, silice (plus de 10 %)

Propriétés : astringent, vulnéraire, anti-inflammatoire, cholagogue, antiaphonique.

Mode d’emploi : principalement sous forme d’infusion, de poudre ou d’extrait sec.

Les sommités fleuries sont récoltées en pleine floraison (juillet-août).

En usage interne : traitement des diarrhées légères, en cas de digestion lente et difficile, dans l’insuffisance veineuse et les crises hémorroïdaires.

En usage externe : hygiène bucco-pharyngée (gargarismes), affections dermatologiques (antiprurigineux, collyres ophtalmologiques), effets décongestionnants sur les hémorroïdes et les problèmes circulatoires des membres inférieurs.

 

  • © Wikipédia
  • Agence Chapa