Achillée Millefeuille

Famille : Astéracées

Nom latin : Achillea millefolium L.

Usage principal : médicinal

Caractères botaniques :

Type : plante vivace.

Hauteur : développement moyen : jusqu'à 60 cm de haut

Floraison : de juin à août.

Fleurs : en corymbe serré, blanches ou roses.

Fruit : akène long de 1,5 à 2mm.

Feuilles : finement divisées en lanières linéaires aiguës,ce qui a fait parfois attribuer à la plante le nom poétique de "sourcil de Vénus", vert intense.

Tige(s) : raides, rameuses, buissonnantes.

Particularités : toute la plante dégage une odeur aromatique caractéristique. Il existe de nombreuses variétés aux tons rosés plus ou moins intenses.

Caractères culturaux :

Ecologie : plante très commune en France hormis en région méditerranéenne. On la rencontre sur les prairies, pelouses, bords de route, landes, forêts ouvertes etc., jusqu'à une altitude de 2500m.

Culture : de culture facile. Préfère une exposition ensoleillée sur tous types de sol. Plantation en massifs et plates-bandes. Très bonne résistance au froid.

Culture en pot : possible avec un mélange de 1/2 terre végétale (terre du jardin contenue dans les premiers 20 cm du sol), 1/2 terreau. Rempotage et division tous les 2-3 ans.

Espacement : 4 à 5 plants au m².

Multiplication : se multiplie facilement par semis, en automne et au printemps. Il est encore plus facile et plus rapide d'en diviser les touffes pendant ces deux saisons.

Récolte : doit se faire uniquement par beau temps.

Usages médicinaux :

Parties récoltées : sommité.

Propriétés : hémostatique, tonique amer, cholérétique, spasmolytique, carminatif, protecteur veineux, emménagogue, cicatrisant, anti-inflammatoire.

Utilisation(s) :

Interne

Digestif : digestion difficile. Génital : règles douloureuses, trop abondantes ou insuffisantes (infusion en interne).

Externe

Digestif : congestion hépatique (cataplasme tiède appliqué sur la douleur).

Cutané : plaies, crevasses des seins, fissures anales, saignements de nez (pommade).

Circulatoire : hémorroïdes (cataplasme des plantes fraîches).

Génital : toilette gynécologique (infusion), règles douloureuses, trop abondantes ou insuffisantes (bains de siège).

Précautions et règles d'utilisation : Allergie aux asteraceae. Contre-indiquée pendant la grossesse, par voie interne.

En interne : 3+.

En externe : nourrissons, femmes enceintes, femmes allaitantes.

Usages cosmétiques :

Ses feuilles et ses fleurs sont très astringentes, cicatrisantes et décongestionnantes.
Plante indiquée pour les peaux grasses.

  • Sources : Cultiver la santé de Jérôme Munoz et Vincent Delbecque, coll. Guide des savoirs, éd.Savoirs de Terroirs.
  • © Agence Chapa